CÉDRIC, DESIGNER PRODUIT SUBEA

Cédric est designer produit de la marque Subea. Passionné de plongée sous-marine, découvrez son portrait...

cedric designer produit subea chapel point

Je suis entré chez Decathlon en 2000. Etant donné que j’ai toujours eu beaucoup d'affinités avec l'eau, je me suis rapidement rapproché des sports nautiques et notamment de la plongée sous-marine. J’ai commencé à pratiquer ce sport dans les années 90 après avoir fait beaucoup de natation. Aujourd’hui, je suis niveau 2 FFESSM avec une équivalence PADI Advanced.

Cédric, designer produit chez Subea

QUE FAIS-TU CHEZ SUBEA ?

Avant que Subea ne devienne une marque à part entière, j’étais déjà chez Tribord. Je suis designer produit avec une forte expertise en 3D. Le métier de Designer, c’est de traduire les besoins utilisateur et de faire un produit tangible à partir du cahier des charges du chef de produit. Tout en y ajoutant les informations liées à la couleur et au langage formel. Aujourd'hui, je suis en charge de réaliser les produits en 3D entre le design et l'industrialisation. Cette double casquette de designer-modeleur 3D me permet de magnifier ce que me fourni le designer. Mon job, c'est de jouer avec les contraintes techniques et faire que le produit soit beau et industrialisable.

QU'EST CE QUI TE PLAÎT DANS LA PLONGÉE SOUS-MARINE ?

J’adore la nature, l’environnement subaquatique mais la chose qui me plaît le plus dans la plongée sous-marine, c’est l’apesanteur. C’est le moteur qui me donne envie de plonger : le côté zéro gravité, d’être en apesanteur sous l’eau et ce que j’aime par-dessus tout, c’est de me mettre à la verticale d’un tombant, comme si j’étais sur une falaise, et d’observer que je ne tombe pas. Je trouve ça extra !

QUEL EST TON PLUS BEAU SOUVENIR SUBAQUATIQUE ?

Mon plus beau souvenir a eu lieu il y a assez longtemps sur un spot de plongée assez connu dans la région du golfe de Juan les Pins. Je suis descendu sur un spot qui porte plutôt mal son nom « L’enfer de Dante ». D’ailleurs, je flippais et j’étais limite terrifié avant de plonger : les genoux qui claquent sur le bateau, en plus, j’étais en formation pour le niveau 2 et on m’annonce que j’allais descendre à 41m, première plongée profonde pour moi. Nous sommes descendus en pleine eau et une fois arrivé au fond, tout s’est effacé et je ne me suis jamais senti aussi bien. Peut être l’ivresse des profondeurs car il n’y avait rien d’extraordinaire à voir mais j’en garde un très bon souvenir malgré le nom du site et l’appréhension avant de plonger.

Cédric, designer produit chez Subea