RAPHAËL, DIRECTEUR DESIGN SUBEA

Raphaël est le directeur design de la marque Subea. Passionné de plongée sous-marine, découvrez son portrait...

raphael directeur design subea medes

Plutôt snorkeling à la base, cela fait une quinzaine d’années que j’ai commencé à côtoyer ces sports. J’ai eu l’opportunité de faire un baptême de plongée quand j'étais petit mais je n’ai pas eu l’occasion de continuer, même si ça m’avait marqué et plutôt emballé à l’époque. J'ai toujours eu l'ambition de pratiquer à nouveau ce sport. En rentrant chez Subea, j’ai eu l’opportunité de le faire et je suis donc aujourd’hui PADI Advanced.

QUE FAIS-TU CHEZ SUBEA ?

Je suis chez Decathlon depuis 2008 et j’ai eu l’opportunité d’intégrer Subea, avec les créations de marques passions. Actuellement, je suis directeur design et je m’occupe de toute la saga Easybreath en tant que designer. Je travaille aussi en renfort sur de nombreux produits des 4 sports de Subea : cela va d’un détendeur en plongée bouteille jusqu’à un travail de cosmétique sur des palmes ou des masques d’apnée. Mon but c’est d’avoir réellement une marque qui s’adresse au public varié de Decathlon, de la personne qui a une appréhension totale de ce sport à des personnes qui le pratique plus régulièrement. Mon gros projet en arrivant a été d’écrire le design langage, essayer de trouver une forme qui permet de parler de ces 4 sports à 4 publics assez différents et de rattacher cela à toutes les valeurs de Decathlon.

Raphaël, directeur design chez Subea

QU'EST-CE QUI TE PLAÎT DANS LA PLONGÉE SOUS-MARINE ?

Ce qui me passionne déjà, c’est l’élément aquatique. Pour moi, c’est le sport d’immersion par excellence. J’ai pratiqué beaucoup de sports, notamment des activités en surface mais ce qui m’a toujours attiré, c’est plutôt l’immersion. Le fait de rentrer dans cet univers marin, ce sont des repères complètement différents. C’est très intéressant de se confronter à quelque chose qui, d’un côté est très naturel car nous sommes tous à peu près à l’aise dans l’eau, mais en même temps très hostile car nous ne sommes pas faits pour rester une heure sous l’eau. Personnellement j’ai un petit faible pour l’apnée même si c’est nouveau pour moi. J’ai découvert cela de manière plus cadrée ici avec PlanetOcean et ce qui me plaît c’est de m’extraire un peu du rapport à l’extérieur et de se rendre compte qu’à partir de 10 mètres, nous devenons un être humain en apesanteur totale.

Raphaël, directeur design chez Subea

QUEL EST TON PLUS BEAU SOUVENIR SUBAQUATIQUE ?

Mon plus beau souvenir était au Pays Basque, côté espagnol, dans une zone qui s’appelle « l’Aquarium » lors d’une de mes premières sessions de PADI Open Water. Nous n’avions pas vu beaucoup d’espèces marines et là, une énorme étoile de mer. Je ne connaissais absolument pas le comportement de cette espèce. Le moniteur l’a prise, l’a posa à l’envers dans le fond, je pensais qu’il n’allait absolument rien se passer mais en fait, elle s’est recroquevillée et a opérée son demi-tour. Je me suis rendu compte que c’était un animal complètement mobile alors que j’imaginais cela plat et stable. Et de ce fait, j’ai été totalement émerveillé d’un petit rien, peut être, mais de voir une étoile de mer utiliser ses membres comme si c’était des bras, des jambes, ce fut une sacrée découverte. C’est le genre de petits trucs qui peut rendre une plongée magique.